Test de Resistance 3 (PS3)

Publié le par Black-Sactificus

Après deux excellents Resistance, Insomniac Games revient avec le troisième opus de la série. Parviendra-t-il à nous séduire tout comme ses prédécesseurs ?

Resistance a su s'imposer grâce à son univers post-apocalyptique, aussi émouvant que terrible. A la suite d'une invasion alien, l'humanité a sombré, meurtrie par un effroyable virus faisant muter un simple humain en une chimère. Une menace grandissante contre laquelle Joseph Capelli devra parcourir les Etats-Unis afin de trouver les derniers résistants et de sauver sa femme et son enfant, malade. Bien armées, bien des bêtes tenteront de mettre fin à votre aventure, à vous de vaincre la menace. Heureusement, ce n'est pas votre armement qui tendera à entraver la progression de votre périple. Toujours aussi sexy et agréables à jouer, les armes proposées par Resistance 3 se comptent au nombre de douze. Atomiseur, Carabine M5A2, Colt, Cryotir, Décapeur, Foreur, Fournais, Masse, Mutateur, Nettoyeur, Rossmore, Sniper et permettent chacune une expérience de jeu et des possibilités différentes. Par exemple, on pourra tirer sur nos adversaires au travers des murs et obstacles, ceux-ci renforceront même la puissance du tir. Reste bien sûr quelques grenades, bien utiles quand il s'agit de se frayer un chemin facilement en passant directement dans les lignes ennemies.

Petit bémol, cela risque de poser problèmes étant donné que la jauge de vie ne se recharge pas d'elle même. En effet, il faudra trouver des fioles de façon à se soigner. Malheureusement, les couvertures s'avèrent assez limitées puisqu'on ne peut pas se coucher, ce qui n'empêche certes pas de se cacher correctement et de passer sans prendre trop de coups car oui, on peut bien sûr s'accroupir. Et pour ne rien perdre du combat, vous pourrez changer d'armes en activant la roue, ce qui aura pour effet d'arrêter l'image pour que vous puissiez le faire sans encombrements. Cette roue implique aussi que les douze armes présentes dans le jeu pourront être accessibles directement et ne sont donc pas limitées à deux comme dans un certain nombre de jeu de tir. De plus, ces dernières pourront évoluer en niveau, ce qui permettra d'accéder à des bonus comme des balles explosives ou des balles incendiaires. Pour ce qui est de la jouabilité elle-même, elle s'avère efficace et très accessible. Avec des mouvements altérés, qui rappelle étrangement ceux de Crysis 2 ou de Killzone 3, le jeu propose une immersion rapide, ce à quoi contribue l'effet de flou suggérant la vitesse lorsque l'on court.

Bref, de quoi être entraîné en plein dans l'action. Une action prenant place en pleine Amérique, de la campagne à la ville, le tout dans un univers apocalyptique laissant entrevoir des environnements aussi variés que détruits par l'enfer de l'invasion. Pour autant les niveaux, linéaires, profite tous d'une réalisation soignée et donc très agréable à regarder. De même pour les visages et les animations. Bien sûr, l'ambiance vient aussi de la bande-sonore du jeu, une fois de plus très travaillée, tant dans les effets et les bruitages que dans les compositions musicales qui parviennent sans conteste à nous plonger dans l'aventure. Une aventure qui pourra d'ailleurs être jouée en coopération à deux joueurs, en local ou en ligne, ce qui relance tout l'intérêt de celle-ci.

Venons en maintenant au mode multijoueur de la bête. Fini les mérites des précédents Resistance, cette fois-ci, le multijoueur du jeu n'accueillent malheureusement plus la soixantaine de joueurs comme c'était le cas auparavant et il s'agit désormais d'affrontement à seize joueurs. Petite déception de ce côté-là, heureusement, Insomniac Games a fait l'effort de compenser ce choix par l'intégration d'atouts passifs et actifs, modifiables en créant des classes. Comme Call of Duty donc. Pour vous donner un exemple assez pertinent, on pourra activer un clone à ses côtés, ce qui aura pour effet de perturber vos adversaires qui ne seront contre qui tirer. Tous ces atouts sont améliorables au cours des niveaux gagnés au combat grâce à l'EXP. En plus de ça, des bonus sont disponibles pendant les séries de kill. Pour ce qui est des modes de jeu, on retrouve quatre grands classiques du genre, Deatmatch, Team Deatmatch, Capture de drapeaux et le fameux mode Hardcore. Les cartes sont elles bien travaillées et assez réfléchies, ce qui promet des parties folles entre amis ou contre des joueurs de tout pays. En conclusion, malgré quelques partis pris, Resistance 3 revient en force pour terminer comme il se doit une trilogie qui aura déchainer les fans.

 

Graphismes : 17/20
Jouabilité : 18/20
Durée de vie : 16/20
Bande son : 16/20
Scénario : 14/20
Fun : 17/20

Note générale : 16/20

Publié dans Tests (PS3 - Xbox 360)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article