Test de BRINK (PS3/Xbox 360)

Publié le par Black-Sactificus

BRINK le très attendu. Le très attendu des acharnés de FPS multijoueur, arrivera-t-il à nous séduire ?

BRINK, c'est un jeu de tir à la première personne axé sur l'esprit d'équipe et la tactique. Le titre nous entraine dans un univers futuriste post-apocalyptique, se déroulant sur une "île flottante" après une montée des eaux amenant la population à s'y réfugier. C'est donc à la Sécurité de se charger du respect de l'ordre dans l'archipel, ce qui les opposent directement aux manifestants... armés. Mis à part les quelques cinématiques brèves et presque sans intérêt de la campagne, les parties solo comme multijoueur se déroule de la même façon, c'est pourquoi nous regrouperons les 2 modes en un même paragraphe.

Les affrontements laissaient augurer de la nouveauté, tout en ressemblant du Ennemy Territory, et c'est initialement ce que fait BRINK, dans lequel on doit aller d'objectifs en objectifs, de points en points, tout en tuant nos adversaires un peu trop primitifs concernant les bots (auxquels il faudra tout de même coller un certain nombre de balles) (mais non, je ne parle pas de vous les joueurs). On s'attendait à ce que le tout se passe dans la fluidité, c'est un peu rater au vue des différents problèmes que rencontre le soft, de l'affichage à certains détails qui font mals, BRINK a du soucis à se faire.

Mais avant toute partie, créer son soldat est primordial, mais surtout un petit plaisir de personnalisation. Avec les multiples équipements, tatouages, coupes, types de visages, etc... Il y largement de quoi faire, et que personne ne soit identique ne sera pas une surprise. On s'en va donc à la bataille sous de beaux vêtements, et avec un choix de 4 classes classiques, soldat, opérateurs, médecin et ingénieur.

Mais si l'on est bien dans sa peau, on ne voit son corps que très peu de fois, et c'est pour cette raison que le gameplay s'avère être primordial, un gameplay qu'on attendait au tournant, avec ses fausses apparences misant sur l'agilité et la tactique, autant vous dire qu'il n'en est rien. En effet, les armes, bien qu'accompagnée d'une bonne série de personnalisation, ne tirent pas des balles, c'est ce que l'on pourrait dire à la vue atroce du recul de celles-ci. Alors, oui, il y a des passages tactiques, mais à dose minimum, et de même pour les séquences mettant à l'épreuve votre agilité, vous n'en rencontrerez que très peu au long de vos heures de jeu. Un point sensible est touché, un point censé être la base des autres, alors, qu'en est-il de l'aspect graphique ?

Ne pas installer le titre vous sera fatal, entendez par là que vous aurez droit à un Minecraft sur console, avec un gros problème d'affichage retardataire. Ce qui n'arrange pas un ensemble graphique déjà un peu à la ramasse. On peut juste, et encore faut-il que ça plaise, saluer le design et la touche artistique et caricaturale apportés au soft qui souffre du manque de qualité, mais pas de l'idée. Mais comme pour toute idée, encore faut-il bien la réalisée...

 

Graphismes : 11/20
Jouabilité : 13/20
Durée de vie : 12/20
Bande son : 11/20
Scénario : 15/20
Fun : 13/20

Note générale : 13/20

Publié dans Tests (PS3 - Xbox 360)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Brink-and-Drink 15/05/2011 15:08


Tout à fait d'accord avec le test. J'ai juste hâte que le pan reviennent pour faire plus ample connaissance avec le multijoueur.
Ma note : 14/20 (J'ai pas trop eu de bugs niveau affichage, enfin juste un peu de retard parfois.