Test de Call of Juarez : The Cartel (PS3/Xbox 360)

Publié le par Black-Sactificus

Quand Techland nous livre sa vision du western moderne, alors, qu'est-ce que ça donne ?

Entre la Californie et le Mexique brûle un trafic de drogue sans égal. C'est donc dans cette région aride, non loin du berceau du western, que Call of Juarez : The Cartel fait son arrivée dans un opus plus moderne que jamais. Tout commence à Los Angeles, nos trois protagonistes, McCall, descandant de Ray et membre des services de police de L.A., Kim Evan, agent du FBI et femme cachant bien son jeu ainsi que Guerra, membre bizzare de la DEA débarquent donc en ville pour faire tomber un trafic grandissant. Des personnages aux caractères bien trempés quoiqu'un peu trop stéréotypés. Une équipe composée trois personnes, qui pourront être jouer en solo comme en ligne. En effet, vous pourrez opter pour faire la campagne seul ou à plusieurs, lesquels prendront la place d'un des membres du trio de choc. En début de partie, vous aurez l'occasion de choisir votre personnage entre les trois possibles. Dommage que la rejouabilité du titre soit limitée et que refaire l'aventure avec chacun des persos ait si peu d'intêret.

Toujours dans l'optique de protagonistes alliés mais dans un but différent, chacun d'entre eux possèdent donc des objectifs différents. Ainsi, il faudra rechercher des objets précis qui ne sont pas vraiment difficile à identifier et à trouver. Des armes pour McCall, de la drogue pour Guerra et des talkies-walkies pour Kim Evan, rien de bien spécial ou d'impressionnant.

Si certains misaient dessus, le mode coopération représente malheureusement un vrai challenge. Pourquoi ? Et bien, il faut tout d'abord débuter une nouvelle partie pour pouvoir y jouer. En effet, on ne peut rejoindre une session en cours et c'est là qu'est le challenge ; pour trouver des coéquipiers, il faut que ceux-ci en soit au même point que vous. Un principe pas très astucieux, reconnaissez le. Et ce n'est pas le mode multijoueur compétitif qui rattrapera le reste puisque reste sans conteste dans le classique. On s'affronte par partie de douze joueurs, rien d'étonnant.

En plus de ça, Call of Juarez : The Cartel accuse un manque de travail flagrant sur quelques points. Par exemple, l'interface et les menus sont tout simplement ridicules, tout comme l'aspect graphique mais surtout technique du titre. Ainsi, les textures sont pauvres et souffrent de nombreux problèmes, ce que Techland essaie tant bien que mal de cacher à l'aide de HDR abusif. Et sans parler des dialogues qui, à défaut d'être doublés correctement, sont lamentablement écrits. Malheureusement, ces doublages ne coincident parfois pas avec les expressions des personnes. Enfin bon voilà, Call of Juarez : The Cartel n'est pas celui que l'on pouvait attendre et est sans conteste, une déception.

 

Graphismes : 11/20
Jouabilité : 12/20
Durée de vie : 15/20
Bande son : 11/20
Scénario : 10/20
Fun : 12/20

Note générale : 12/20

Publié dans Tests (PS3 - Xbox 360)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article