Test de Dungeon Hunter II (iPhone/iPod)

Publié le par Black-Sactificus

Dungeon Hunter II revient dans ce second épisode, toujours aussi attractif ? Le titre met en scène le fils du Roi du premier opus et son frère tourné, non pas vers l'obscurité, mais plutôt vers le règne et la gloire. Ce qui concerne aussi la Reine démoniaque, vaincu dans l'épisode précédent, mais prête à revenir et à s'emparer de Gothicus. Vous commencez l'aventure accompagné de Réne, vieux sage, mais attention, ne vous fiez pas aux apparences, elles peuvent vite s'avérer trompeuses, ce que Celeste, une des cinq fées magiques ayant pour élément la foudre, ne manquera pas de nous rappeler. Mais si les fées ne vous suffisent pas, vous pourrez toujours vous connecter en ligne, et goûter au joie de la coopération jusqu'à 4 joueurs.

Les niveaux, sous forme de donjon, sont linéaires tout en proposant plusieurs passages qui pourront cachés des quêtes annexes ou plutôt leurs résolutions. S'ils cachent plusieurs passages, ils regorgent aussi de nombreux monstres caractéristiques de leur milieu de vie. Ainsi, vous trouverez des araignées dans les grottes, des brigands et des voleurs dans la forêt, ou encore des zombies et des squelettes dans les cimetières... Puis au bout de chacun d'eux, ou presque, attendez vous à rencontrer un ou des boss, qui ne sont pas très difficiles à vaincre, il suffira de quelques potions utilisés au bon moment. Après avoir tué un monstre, vous trouverez probablement sur sa dépouille quelques équipements, qui vous conviendront ou pas. S'équiper n'est pas dur, puisque les objets affluent, et qu'il n'est pas difficile d'en comprendre l'utilisation et les caractéristiques. A noter que certains caractéristiques sont propres à une classe donnée, tel que la force pour le guerrier, ou encore l'énergie pour le mage. Vous l'aurez compris, vous pouvez choisir entre trois classes à vos débuts, entre le guerrier, le brigand et le mage, chacun en aura pour son argent, enfin, son style. Après quoi, au fil des niveaux, vous pourrez augmenter vos caractéristiques, et apprendre des sorts/pouvoirs dont un donné par la fée qui vous accompagne. Et là aussi, c'est une bonne chose que de pouvoir choisir ce qui accompagnera nos attaques basiques.

Pour conclure, l'aspect graphique du titre. Toujours présent, et ce dans toutes les productions de Gameloft, l'aliasing. Mis à part ce détail difficile à corriger, le soft s'avère magnifique, tant dans level design que dans la qualité et la technique. Le tout brillamment maîtriser et sans le moindre bug.

 

Graphismes : 17/20
Jouabilité : 18/20
Durée de vie : 16/20
Bande son : 17/20
Scénario : 15/20
Fun : 17/20

Note générale : 18/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article