Test de RAGE (PS3/Xbox 360)

Publié le par Black-Sactificus

RAGE est enfin dans les bacs ! L'attente que l'on lui accordait valait-elle vraiment la peine ?

RAGE logoPlongé dans un contexte post-apocalyptique causé par la chute d'une météorite, vous vous réveillez d'un long sommeil artificiel pour quelques minutes plus tard, rencontrez vos premiers ennemis, d'affreux mutants en voulant vraiment à votre vie. Bien sur, la planète a du mal à se remettre des évènements et le reste d'humains encore vivant peinent à réédifier la gloire des grands buildings en se contentant de créer de petits abris macabres. Comme toujours, d'autres problèmes agitent l'humanité. En effet, nos quelques résistants doivent faire face à un groupe appelé Autorité, menant une politique de terreur en monopolisant le reste de technologie à disposition. A vous de changer la face du monde.

C'est donc dans un univers fort intéressant que prend part une bataille sans merci face à la conséquence de tant de problèmes sur cette pauvre planète qu'est la Terre, des mutants totalement déformés et bourrés de bout de métal, sans quoi leurs bras ne tiendrait plus sur leurs épaules. M'enfin, chacun son problème puisque le votre est tout aussi important, l'Autorité vous recherche et vous avez tout intérêt à survivre le plus longtemps possible. Pour cela, un magnifique arsenal est mis à votre disposition. Composé d'armes à feu nouvelle génération type Shotgun et d'autres équipements tel que le Wingstick, un boomerang tranchant, il y largement de quoi mettre nos amis les mutants en morceaux, ce que le jeu ne manque pas de mettre en valeur en laissant vos armes arrachés lesmembres de vos adversaires, à la Black Ops quoi. On compte donc neuf armes, chacune ou presque disposant de trois types de munitions et pouvant être améliorées au fil du jeu. N'oublions pas que l'Autorité, elle, détient un grand plus, la technologie. Du coup, ses soldats sont armés de tout ce qu'il faudrait pour mettre fin à votre quête, des grenades, des boucliers énergétiques, des snipers etc. Il vous adviendra alors de les éliminer avant qu'il n'est le temps de vous déloger et vous assaillez de tirs de suppressions. Tous ces détails amènent à un gameplay varié, intense et jouissif, le tout dans une jouabilité facile et sans conteste, très accessible.

Parlons maintenant de la progression en jeu. Loin de l'environnement ouvert que proposerait un Borderland par exemple, les missions principales nous entraînent dans deux Wastelands à parcourir au volant d'un véhicule qui nous amènera dans trois zones habitables qui serviront de centre de communications. C'est dans ces différentes zones que vous trouverez des missions à réaliser pour progresser dans le jeu. Données par les habitants, shérifs et maires de ces petites villes à moitié abandonnées, on dénombrera deux types de missions, les principales et les annexes. Rien de bien spécial en somme. Les principales vous demanderont de rejoindre un repaire ennemi et d'y dessouder la quasi totalité de ses occupants tandis que les secondaires (ou annexes) vous permettront d'amasser un peu d'argents au travers de quelques mini-jeux. Cet argent servira à l'achat de munitions et de divers objets qui pourront être eux-même retravaillés dans les boutiques concernées. L'aventure prendra finalement une douzaine d'heures, ce qui est tout à fait correct malgré les presque 20 heures de jeu attendues.

Pour autant, RAGE n'oublie pas les joueurs avides de multijoueur. Pour commencer, le jeu offre un mode de coopération proposant neuf missions exclusivement dédiées à ce dernier. Pour l'anecdote, il s'agit de missions se déroulant avant le début du jeu en solo et pouvant donc être jouées à deux joueurs, au maximum. Et si certains attendait plus de voir la compétition armée une fois de plus prôner, il n'en est rien. En effet, c'est loin des batailles acharnées des autres jeux du même genre que RAGE pense trouver des joueurs pour ses parties en ligne. Pour se faire, le jeu compte sur des courses en voitures se jouant jusqu'à six joueurs en ligne. Une idée qui risque d'en décevoir plus d'un quand on voit la population que suscite un match à mort basique avec de bonnes vieilles mitraillettes par exemple. Et bien non, ici, le match à mort et la capture de drapeau se joue au volant. C'est donc sur, RAGE mise tout sur sa campagne solo. Espérons que cela ne lui fasse pas de tords.

Travail d'orfèvre, le design employé pour le jeu nous rappelle qu'on a bien affaire à un jeu d'iD Sofware et que par principe, l'ambiance ne pouvait qu'être extrêmement travaillée et forcément très réussie. Les décors suivent donc la marche en proposant quelque chose de détaillé et de profond, on pourra juste regretter que certains passages souffrent de textures un peu baveuses pour ne pas dire dégueulasses. On ne peut cependant qu'être ravi qu'une si bonne bande-sonore vienne soutenir le jeu et ce qu'il tente de mettre en oeuvre. Quoiqu'il en soit, iD Software nous laisse là une bien belle galette, dans tous les sens du terme...

 

Graphismes : 15/20
Jouabilité : 18/20
Durée de vie : 16/20
Bande son : 17/20
Scénario : 14/20
Fun : 17/20

Note générale : 17/20

Publié dans Tests (PS3 - Xbox 360)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article