Test de Shadowgun (iPhone/iPod)

Publié le par Black-Sactificus

Si ce sont les images qui avaient parlé jusqu'à maintenant, c'est désormais au tour du jeu lui-même de faire ses preuves. Le résultat est-il à la hauteur de nos espérances ?

On ne peut en aucun cas reprocher à un jeu de se montrer grâce à des superbes images et vidéos, d'autant plus qu'il lui faudra montrer la même qualité lors de sa sortie. Heureusement, Shadowgun a décidé de parfaitement remplir ses obligations et et bel et bien une des révolution graphique qu'on attendait sur iPhone/iPod Touch. A l'image d'Infinity Blade par exemple, Madfingers s'est adonné à créer un univers pour le moins impressionnant malgré les limites imposées par le support qu'est l'iPhone. Doté d'un moteur baptisé Unity, Shadowgun nous offre des décors soignées, des textures bien travaillées bien que quelque peu défaillantes par moment et donc un aspect graphique et technique digne d'un jeu sur console de salon. Malgré l'aliasing, c'est donc une excellente surprise !

Magnifique, le jeu est tout de même en proie à quelques défauts techniques, les principaux étant reliés à jouabilité. En effet, bien que simple et inévitablement pompée des Gears of War, les déplacements et les mouvements sont lents et imposent au joueur de forcer un peu la main à la machine, la faute au stick virtuel me diez-vous. Il n'empêche, l'aspect bourrin du jeu lui réussi très bien, le tactile est maîtrisé et les différents boutons de jeu bien placés. On retrouve donc de quoi se déplacer, regarder autour de soi, changer d'armes etc. En bref, un véritable petit TPS de poche. Ce qui sera bientôt accentué avec l'arrivée très attendue d'un mode multijoueur. Promesse faite par Madfingers.

Pour parler un peu de la campagne solo du jeu, on ne peut qu'être étonné de la durée de vie Shadowgun. Loin des deux trois habituelles pour les autres jeu du même type, le soft nous propose ici presque sept heures de jeu intense. Si l'univers, emprunté à Gears of War donc, s'accorde parfaitement avec les mouvements et autres, on notera une faiblesse dans la gestion des niveaux qui d'une part se ressemblent tous mais sont aussi très linéaires. De plus, on aurait pu espérer, rien que pour la bonne copie de son modèle, que les ennemis soient un peu plus variés. Malgré ça, Shadowgun reste un titre à part entière qui en vaut vraiment la peine. En proposant des couvertures, il admet une fois de plus être bien inspiré mais propose tout de même un petit plus qui permettra à de nombreux joueurs de progresser stratégiquement et d'ainsi diversifier son style de jeu. En bref, un nouveau incoutournable pour les amateurs de shooter bourrin !

 

Graphismes : 18/20
Jouabilité : 15/20
Durée de vie : 16/20
Bande son : 16/20
Scénario : ---/20
Fun : 18/20

Note générale : 16/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article