Test de Uncharted 3 : L'illusion de Drake (PS3)

Publié le par Black-Sactificus

Uncharted revient enfin dans ce troisième épisode. Après un excellent Uncharted 3, sera-t-il à la hauteur ?

Cette année encore, l'explorateur Nathan Drake reprend du service et en tant que descendant du très célèbre Sir Francis Drake, ce n'est pas pour ramener quelques jolies coquillages à la maison, loin de là. Pour amener à bien sa quête, notre héros devra traverser tous types d'environnements, du désert Rub'al Khali à Iram en passant par la France et ses très réputés châteaux. Bien sûr, l'aventure aura droit à sa dose de méchants qui voudront à tout prix vous arrêter dans votre entreprise et acquérir ce pourquoi Drake se démène. Très bien amené par les différentes vidéos diffusées par Naughty Dog, la bête marche sur les pas de ses présentations et propulse plus que jamais la série au rang d'incontournable. Explications dans ce test.

Presque parfait en son genre, Uncharted 2 avait su séduire mais n'était forcément pas exempt de défauts. Un des principaux défauts en question était l'animation de Drake en personne. Souvent trop peu réalistes et un poil trop robotiques, Naughty Dog a décidé de résoudre tout ça en créant un personnage un peu plus décontracté et trépignant dans ses mouvements, deux petites choses lui permettant d'être un peu plus humain et même plus agréable à jouer, que faire de mieux ? Dans cette optique d'un Uncharted 2 en mieux, la mise en scène a elle aussi pris un coup de jeune et est cette fois-ci un peu plus explosive et d'autant plus immersive. Le charisme de nos protagonistes est lui aussi au rendez-vous. Voix, dégaines, styles et expressions, tout est là pour créer des personnages auxquelles on s'attache rapidement, et d'autres que l'on redoute tout aussi vite. Dédicace à Katherine Marlowe. Tout ça permet donc un gameplay sensationnel et une jouabilité à toute épreuve. Accessible et facile, tout le monde y prendra plaisir et parviendra à s'en sortir sans problème, les contrôles suivant cette optique. En plus de ça, plusieurs styles de jeu pourront être utilisés, ce que les différents niveaux de la campagne solo tendent à accentuer.

En effet, on évoluera tantôt dans une zone grouillant d'adversaires, tantôt dans un couloir étroit ou en toute discrétion face à des ennemis de dos. Les pauvres, s'ils savaient ce qu'on leur réserve... Oui, mis à part les éliminations discrètes et rapides de notre ami Nathan Drake tranquillement couvert par les centaines d'éléments du décor le permettant, on pourra abattre nos adversaires à coup de poings et de pieds, au corps-à-corps ou à l'aide d'un grand nombre d'armes à feu. Fusils d'assaut, à pompe, pistolets et compagnie, amateurs de tir bonjour. Experts d'autant plus car ces dernières traînent un petit atout dans leur canon, le réalisme. Ceci étant vrai dans le recul, la puissance et les capacités globales des dizaines et dizaines d'armes mis à votre disposition dans cette nouvelle aventure. Ce qui pourrait être traduit par une chose, l'accentuation du shooter à la troisième personne entraînée par la plus grande préoccupation au niveau du mode multijoueur.

Car oui, Uncharted 3 : L'illusion de Drake, ça ne s'arrête pas à une très bonne campagne pleine d'action et d'aventure, c'est aussi un multijoueur digne de ce nom avec tout ce que l'on attend d'un mode de ce type. Sans grande surprise, le jeu tire profit de son premier essai multijoueur sur le second volet de la série et prend donc le meilleur tout en retirant par morceaux les plus gros défauts visibles. L'ensemble est alors bien plus cohérent, on retrouve des modes de jeu certes basiques quelque peu remaniés à l'occasion, à savoir Match à mort par équipes, Match à mort par escouades, Chacun pour soi, Match objectifs par équipes, Chasse aux trésors par équipes et Arène de coopération. Rien de bien spécial mis à part l'Arène coop. qui demande donc de survivre à des vagues ennemis tout en réalisant quelques petits objectifs à quatre personnes au maximum. Un plus ou moins équivalent du mode zombie de Call of Duty : Black Ops. Petit plus, en dépit de l'absence assez regrettable de la coopération concernant la campagne du jeu, Naughty Dog comble ce manque par l'intégration de cette fameuse coop. dans le multijoueur. En clair, plusieurs joueurs pourront rejoindre la partie à partir d'une même machine et ainsi y jouer en écran scindé. De quoi ravir tout le monde, qu'ils soient avides de compétition ou de coopération. Pour agrémenter tout ça, Uncharted 3 propose également de personnaliser sa tenue vestimentaires et son armement, ainsi que d'acheter des compétences actives durant la partie. Pour se faire, vous gagnerez votre monnaie lors des meurtres, assistances et autres actions rapportant un certain nombre de points, lesquels seront aussi réutilisées pour l'EXP qui vous permettra d'évoluer en terme de niveaux. En conclusion, un bon défouloir bien sympathique.

Evidemment, Uncharted 3 : L'illusion de Drake tire aussi sa force d'une ambiance très travaillée posée sur une base graphique impressionnante. Des décors époustouflants à la variété des environnements en passant par la modélisation des visages et de tous les autres éléments du jeu, le titre est sans conteste à la hauteur des attentes et propose une expérience visuelle incroyable grâce à une mise en scène explosive et intense accompagnée d'un level design fort de son réalisme. S'il fallait décrire et donné son avis sur Uncharted 3 en une seule phrase, on dirait juste : Ou comment introduire un joueur dans une aventure palpitante ponctuée de scènes bientôt mythiques. Voilà une bien bonne conclusion pour finaliser ce test d'un très titre les plus attendu de cette fin d'année. Si vous n'avez pas encore acheter la bête, n'hésitez plus une seconde !

 

Graphismes : 18/20
Jouabilité : 18/20
Durée de vie : 15/20
Bande son : 18/20
Scénario : 18/20
Fun : 18/20

Note générale : 18/20

Publié dans Tests (PS3 - Xbox 360)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article